Dossiers
Aides à la rénovation, des solutions existent
Aides à la rénovation, des solutions existent

Des aides à la rénovation

travaux de rénovation : quelles solutions ?


De nombreuses solutions existent afin d’aider les propriétaires à rénover leur habitat. L’objectif affiché est de réduire la facture énergétique et d’améliorer les conditions de logement.

L’État, les collectivités territoriales et même des entreprises peuvent vous accompagner pour rénover votre habitat. Connaissez-vous toutes les opportunités qui s’offrent à vous ?

Afin de bénéficier de ces différentes aides, vous devez faire appel à des artisans pour réaliser les travaux.

1 : OPAH : Opération programmée d’amélioration de l’habitat

Depuis le 1er janvier 2017, l’OPAH a été étendue aux 11 communes de Challans Gois Communauté.
Ce dispositif permet aux propriétaires occupants (sous conditions de ressources) et bailleurs (dans le cadre d’un conventionnement) de bénéficier d’aides financières pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie, de maintien à domicile ou de rénovation globale.

L’OPAH est menée par la Communauté de Communes, en partenariat avec l’ANAH (Agence National de l’Habitat) et le Conseil Départemental de Vendée. Sa gestion technique a été confiée à l’association SOLIHA, qui vous accompagne de la définition de vos travaux jusqu’au paiement des subventions.

Les permanences-conseil ont lieu tous les mardis de 10h00 à 12h30 à la Communauté de Communes, SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT au
02 51 44 95 00 ou par mail : contact.vendee@soliha.fr

Renseignements auprès de votre Communauté de Communes

Eco Prêt
Eco Prêt

2 : Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Ce prêt peut être accordé au propriétaire bailleur ou occupant d’un logement ancien et au syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2018.

Pour pouvoir bénéficier d’un éco-PTZ, le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990 et être occupé en tant que résidence principale.

Le montant maximum accordé est de 30 000 €, remboursable sans intérêt.

Les travaux doivent concerner l’amélioration de la performance énergétique.

3 : CITE : Crédit d’Impôt pour la transition énergétique

Les dépenses que vous avez payées depuis le 1er septembre 2014 ouvrent droit au crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique au taux unique de 30 %
plafonnées à 8000 € pour une personne seule (+ 400 € par personne à charge) et 16 000 € pour un couple.

Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt que vous soyez propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit de votre résidence principale.

Attention : depuis le 1er janvier 2014, les dépenses en faveur de la transition énergétique réalisées par les bailleurs sont exclues du dispositif. Les matériaux et appareils doivent être fournis et installés par une même entreprise certifiée RGE. Les travaux doivent être menés en vue de réaliser des économies d’énergie.

Le CITE est cumulable avec des subventions. Vous devrez toutefois déduire les subventions reçues de votre enveloppe de dépenses pour le calcul du CITE.

4 : Taux de TVA réduite à 5,5 % & 10 %

Taux de TVA à 5,5 % : travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements achevés depuis plus de deux ans, ainsi que les travaux induits.
taux de TVA à 10 % : autres travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien, réalisés dans les logements achevés depuis plus de deux ans.
Les travaux doivent être réalisés par un professionnel.

5 : Aides versées par les GSB & GSA

Depuis 2006, le Gouvernement a mis en place le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie qui oblige les fournisseurs d’énergie à inciter leurs clients à réaliser des économies d’énergie.
Les Grandes Surfaces Alimentaires et Grandes Surfaces de Bricolage sont concernées par ce dispositif et vous permettent de bénéficier de Primes Energie pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie.